M. Lakhdar BARKAT à la tête de l’Encc

M. Lakhdar BARKAT à la tête de l’Encc

Une nomination méritoire. Une juste consécration. La nomination de M. Lakhdar Barkat à la tête de l'Encc intervient à un moment crucial dans la vie du groupe Encc, désormais entreprise-mère,  regroupant en son sein une dizaine d'unités, anciennement filiales du groupe. L'entreprise est rattachée au Groupe Imetal, né de la restructuration du secteur industriel initiée par les pouvoirs publics.

M. Lakhdar Barkat a commencé son parcours professionnel à la fin de ses études d'ingénieur à l'Ecole Polytechnique d'El-Harrach et juste une semaine après avoir terminé son service national. Nous sommes en septembre 1987. Sa candidature est accepté au niveau de l'Unité Encc de Blida, spécialisée dans la construction métallique. Il débute comme ingénieur puis, Chef de Département. En 1989, il est responsable du Bureau d'Etudes. En 1992, il est promu au poste de Directeur Technico-commercial. Et en 1995, il est Directeur d'Unité.

Avec la filialisation de l'Encc et la création de nouvelles entités sur la base des unités de production existantes, l'unité Encc de Blida devient Cr-Metal en 2000 et M. Barkat son Président-Directeur Général. Sous sa houlette, Cr-Metal obtient, début 2002, la première certification ISO de toutes les filiales de l'Encc.

En avril 2002, M. Barkat est appelé aux commandes d'Alieco Côte-Rouge, anciennement UML Côte-Rouge (Unité Métallurgie Lourde). L'aventure durera 13 ans. Treize belles années durant lesquelles Alieco sera certifiée ISO 9001 version 2008 et Ohsas 18001 version 2007. Avec une nouvelle stratégie et une vision moderne du management, Alieco réussira ses plans de mise à niveau et plus encore, son tout dernier plan de développement avec le renouvellement de ses équipements de production et la réhabilitation de ses infrastructures.

Sa nomination à la tête de l'Encc en janvier 2016 est un juste retour des choses pour cet enfant de l'Encc est une option appréciable pour l'avenir de l'entreprise. Une nouvelle aventure commence, pour quelques années encore.