Station Monobloc de traitement des eaux superficielles: bientôt opérationnelle !

Station Monobloc de traitement des eaux superficielles: bientôt opérationnelle !

Le site choisi pour cette première expérience est le barrage de Oued Hamouda, dans la commune de Bougara (wilaya de Blida). Initialement prévue pour l'irrigation, une partie de ses eaux seront, grâce à cette station de traitement et d'épuration des eaux superficielles, destinées à l'alimentation en eau potable de la région de Bougara et de ses environs, couvrant ainsi plus de 80% des besoins en eau potable.

Conçue selon un procédé modulaire, cette station peut, être soit fixe sur site, soit itinérante. Facilement démontable et transportable, elle convient pour les petites agglomérations, les campements a proximité d'eaux superficielles.

D'une capacité de traitement de 180 m3/heure pour un volume global qui dépasse les 4000 m3/jour, la station monobloc fonctionne selon le double principe de la filtration physique et chimique, à travers 6 étapes: oxydation, coagulation, floculation, décantation, filtration sur sable et chloration.

En phase d'essais, actuellement, la station sera bientôt pleinement opérationnelle.

La première drague algérienne en réalisation à Alieco

La première drague algérienne en réalisation à Alieco

C'est un projet ambitieux que celui de confier la réalisation de trois dragues ainsi que leurs bateaux de service à l'Unité Alieco. Le projet a pris corps en 2016, avec l'annonce par le Ministre de l'eau et des ressources hydriques en personne, du lancement de ce projet au sein même des ateliers d'Alieco Côte-rouge.

Projet ardu en raison de la complexité des études, confiées à un bureau d'études espagnol, LIC, et des contraintes d'approvisionnement de certains équipements spécifiques, il n'en demeure pas moins que la partie «architecturale» de l'ouvrage est en voie d'achèvement. Les deux engins, la drague et le bateau de service prennent forme.

Régulièrement, des visites d'inspection de l'ANBT ont lieu ainsi que des séances périodiques de travail avec le bureau d'études LIC, afin de mieux cerner les contraintes inhérentes à tout projet d'une telle ampleur.

A propos de ce projet, le ministre dira:

«Cette drague, équipée de techniques de pointe, est actuellement en construction par des ingénieurs algériens avec un taux d'intégration de 70%, dans un  premier temps, ce qui permettra de réduire la facture d'importation de tels équipements utilisés dans le désenvasement des barrages et partant, augmenter la capacité de stockage.La mobilisation des potentialités nationales dans le domaine des ressources en eau en vue de réduire les importations ne se limite pas à ce projet, a affirmé le ministre faisant état de préparations pour la fabrication d'équipements destinés au traitement des eaux des barrages avec un taux d'intégration de 80%, sachant qu'ils étaient importés auparavant, ainsi que tous les appareils électromécaniques destinés aux stations de traitement des eaux usées, désormais fabriqués localement.»

Drague modulable et facilement transportable, elle sillonnera les barrages du pays avec deux autres dragues identiques pour assurer les opérations de désenvasement.

Le premier semestre 2019 sera probablement l'instant grandiose où nous pourrions vraiment être fiers de ce projet.

Une délégation de Tekmur (Finlande) visite Alieco

Une délégation de Tekmur (Finlande) visite Alieco

A l'invitation du Président-Directeur Général de l'Encc, M. Lakhdar Barkat, une délégation de l'entreprise finlandaise Tekmur, composée de MM. Tommi Kinnari, Project Manager de Takmur, Jukka Sihvo, P-dg de Finalgo (partenaire de Takmur) et de Mourad Mebarki, Managing Director de Finalgo Algérie, a visité les ateliers d'Alieco le 27 avril dernier.

Cette visite entre dans le cadre du projet de réalisation par l'Encc d'une usine de fabrication d'incinérateurs pour le compte du secteur de la santé, avec une capacité de traitement de l'ordre de 500 kg/h. Des incinérateurs conçus aux normes européénnes de préservation de l'environnement.

Dans ce projet, Tekmur, spécialiste depuis une trentaine d'années, des structures résistantes, réfractaires et fours crématoires, aurait en charge la conception du prototype d'incinérateur et transfert technologique, avec un taux d'intégration pour la première année, de 40% pour la partie algérienne et 60% pour la partie finlandaise.

La visite s'est soldée par une réunion de travail entre les deux parties, au siège de l'Encc, pour étudier ensemble la faisabilité du projet, les moyens à mettre en œuvre et les délais de réalisation.

 

La BNA chez Alieco

La BNA chez Alieco

Au même moment qu'une délégation de Konecranes France visitait Alieco, une autre délégation,  locale cette fois-ci, arpentait les ateliers de Côte Rouge. Il s'agit d'une délégation de la Banque Nationale d'Algérie (BNA), avec Mme Djaoud, directrice centrale BNA/DGE et M. Akboudj Lyès, Chef de Département.

Monsieur Lakhdar Barkat, Président-Directeur Général de l'Encc, accompagnait la délégation lors de cette visite qui avait pour but de s'enquérir de l'état d'avancement du Plan de Développement (acquisitions/réhabiitations) concédait à Alieco mais aussi sur le dossier organisation, avec notamment les engagements de l'Encc envers la BNA, suite à la réorganisation de l'Encc.

Cette visite s'est soldé par une réunion de travail au siège de l'Encc entre les deux parties, où il a été notamment convenu d'arrêter un programme de visites de toutes les unités de l'Encc.

IMG_0005

M. Barkat avait à ses côtés, MM. Oubraham Fethi, DCFC à l'Encc et Farid Aït Akkache, assistant du P-dg.