Le Wali de Blida inaugure la station monobloc

Le Wali de Blida inaugure la station monobloc

C'est hier, mardi 28 mai, que le wali de Blida, Youcef Chorfi, a inauguré la station monobloc de traitement des eaux superficielles, implanté dans le périmètre du barrage de l'oued Hamouda, dans la commune de Bougara.

C'est sous un soleil de plomb que les officiels locaux, chef de daïra et les présidents des Apc de Bougara et d'Ouled Slama, ainsi que les représentants de l'Anbt et d'Alieco, accueille le wali sur le site de la première station monobloc entièrement fabriquée en Algérie.

Pour rappel, la station monobloc de traitement des eaux superficielles est conçue selon un procédé modulaire, cette station peut, être soit fixe sur site, soit itinérante. Facilement démontable et transportable, elle convient pour les petites agglomérations, les campements a proximité d'eaux superficielles. D'une capacité de traitement de 180 m3/heure pour un volume global qui dépasse les 4000 m3/jour, la station monobloc fonctionne selon le double principe de la filtration physique et chimique, à travers 6 étapes: oxydation, coagulation, floculation, décantation, filtration sur sable et chloration.

La présentation du projet ne dura pas longtemps, vu que le wali a déjà effectué une visite d'inspection en date du 18 décembre 2018. La préoccupation de l'heure était quand la station pourra-t-elle alimenter en eau potable, les deux localités, Bougara et Ouled Slama ?

A l'issue de cet échange heureux, le wali a procédé à la mise en marche de la station par l'ouverture de la vanne d'arrivée de l'eau du barrage et l'activation du tableau de commande électrique et, avant de prendre congé, il a souhaité que la station soit le plus rapidement opérationnelle afin de suppléer au manque d'eau potable pour les deux communes de la région.

Cela dépendra des travaux de raccordement au réseau AEP en cours et à leur finalisation, mais aussi au branchement électrique pour l'alimentation des moteurs et pompes, organes sans lesquelles la station serait une coquille vide. A ce propos, le wali de Blida a pris une décision sans ambages, de financement par le wilaya via le budget de la commune de Bougara, du raccordement de la station monobloc au réseau électrique pour un montant de 3 millions DA. Actuellement, la station est alimentée par un groupe électrogène.

Mission accomplie, en tout cas, pour Alieco.

Circoncision des enfants de travailleurs

Circoncision des enfants de travailleurs

Cette année, une dizaine d'enfants de travailleurs de l'unité Alieco seront concernés par le rituel de la circoncision qu'honore chaque année Alieco, à l'occasion du mois sacré du Ramadhan.

C'est sur l'initiative des membres du CP relevant de l'unité de Côte-rouge, que des tenues d'apparat, composées du traditionnel tarbouche (ou fez), des babouches, de la chemise en dentelle, du gilet brodé et de seroual testifa, ont été offert aux parents lors d'une petite rencontre informelle entre les heureux papas, les délégués du personnel (membres du CP), des cadres dirigeants ainsi que le directeur de l'unité.

Les délégués du personnel n'ont pas manqué de rappeler que l'opération de circoncision est une tradition ancrée à Alieco depuis de nombreuses années en faveur des enfants des travailleurs.

Tarbouche et babouches !

Sur le plan médicale, l'opération est prise en charge par un chirurgien assermenté et dans des conditions conformes aux normes de santé, édictées par le ministère de la santé publique.

Dans son allocution, M. Gormit, Directeur de l'unité, a insisté sur l'aspect convivial surtout de cette opération. Il a rappelé qu' «Alieco en plus d'être une entreprise est aussi une grande famille où l'entraide et la solidarité ont toujours été des valeurs portées haut par notre communauté. C'est toujours un honneur pour la direction d'Alieco d'apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, à la réussite d'un tel événement».

L’ENCC en quête de son nouveau logo

L’ENCC en quête de son nouveau logo

L'actuel logo de l'Encc a fait son temps. Conçu à la naissance de l'Encc, en 1983, après la restructuration de la Sn-Metal, il ne répond plus, aujourd'hui, aux exigences modernes de l'identité visuelle de l'entreprise et partant, de sa communication.

Très esprit années 70, il ne déroge pas aux critères esthétiques et de représentation de l'époque: c'est une transcription picturale de l'intitulé même de l'entreprise: les deux éléments, charpente et chaudronnerie y sont représentés à travers une cuve et une structure métallique. Idem pour les couleurs, de type industriel, le jaune et le gris.

Aujourd'hui, les tendances graphiques dans la conception de logos s'inscrivent dans les formes épurées, les conceptions dynamiques et responsives et l'intégration des espaces négatifs.

Aujourd'hui, l'idée de renouveler le logo de l'Encc, procède d'une démarche cohérente, en adéquation avec les changements opérés dans le mode de gestion et de management, mais aussi dans la façon de communiquer et d'interagir avec son environnement.

C'est dans ce sens, qu'un concours interne, ouvert exclusivement aux travailleurs de l'Encc, quelque soit leur rang ou leur qualification professionnelle, est lancé depuis le 7 avril dernier. Durant un mois (clôture du concours le 7 mai 2019), il sera loisible à chaque travailleur désirant y prendre part, de soumettre deux propositions de logo, accompagné d'un descriptif quant au choix des formes et des couleurs. A cet effet, toutes les unités de l'Encc ont été destinataires des conditions de participation et du règlement de ce concours doté d'une prime symbolique de 50 000, 00 DA.

Souhaitons que sur les 9000 travailleurs que compte l'Encc, il s'en trouvera quelques-uns qui sauront donner à leur entreprise son nouveau label.

Alieco fête le 8 mars

Alieco fête le 8 mars

Comme il est de tradition Alieco rend hommage chaque année aux femmes travailleuses de l'entreprise. Cette année, le 8 mars coincidant avec un vendredi, c'est tout naturellement que la commémoration a eu lieu jeudi 7 mars, en présence de l'ensemble des femmes travailleuses et du staff de l'entreprise.

Modestement, l'entreprise a offert un repas au collectif des femmes et une demi-journée chômée et payée.

Déjeuner offert en l'honneur des femmes d'Alieco

Dans son allocution, M. Gormit, Directeur de l'Unité, a insisté sur le rôle souvent discret mais ô combien efficient des femmes au sein de l'unité Alieco, d'autant plus qu'elles passent progressivement de postes subalternes (secrétariat et assistanat) à ceux de cadres productifs et créatifs. Nous les retrouvons à différents postes de responsabilité (communication, RH, juridique, études, finances, médecine du travail, environnement, etc.).

C'est dans une ambiance bon enfant, que ces dames se sont prêtées au jeu des photos-souvenirs avant de se quitter et profiter d'un après-midi, en famille ou entre copines, pleinement mérité.

Le combat des femmes pour améliorer leurs conditions de travail et participer pleinement à l'essor de l'entreprise est une lutte au quotidien, ce que les femmes d'Alieco n'oublient pas.