Ateliers, ambiance studieuse et aménagements horaires à la veille du Ramadhan

Ateliers, ambiance studieuse et aménagements horaires à la veille du Ramadhan

C’est un fait indéniable, le mois de Ramadhan enregistre partout une baisse de la productivité, en raison du rythme qui s’impose aux jeûneurs avec une journée de jêune de près de 16h, mais aussi les rituels propres aux jeûneurs durant ce mois sacré, avec notamment, un manque de sommeil manifeste en raison des veillées tardives et de la suralimentation.

A la veille de ce Ramadhan 2019, les ateliers ont du pain sur la planche avec bon nombre de commandes et de projets qu’il faudra satisfaire dans les délais.

Effort physique et vigilance sont de mise durant le mois de Ramadhan

Ramadhan ne change rien aux objectifs assignés, même si des aménagements horaires permettent au personnel productif de finir plus tôt, mais aussi de pouvoir continuer à produire en soirée et une partie de la nuit pour un bon nombre d’équipes.

Les équipes sur chantier ne sont pas en reste et procède de la même logique.

Une vigilance particulière est à noter durant ce mois, où les responsables du management de la qualité, de l’hygiène et de la sécurité redoublent d’effort pour veiller au respect des normes et procédures de sécurité et au respect du port des EPI.

Bon Ramadhan à tous !

Bougara: station monobloc pré-opérationnelle !

Bougara: station monobloc pré-opérationnelle !

C’est une visite technique et d’inspection de la station monobloc de traitement des eaux superficielles, qui a eu lieu hier 23 avril 2019 sur le site du barrage d’Oued Hammouda, dans la commune de Bougara.

L’équipe dépêchée sur les lieux a procédé aux ultimes vérifications en tenant compte des remarques du donneur d’ordre, afin de lever les dernières réserves.

D’une façon générale, la station monobloc est fin prête pour entrer en service dans les tous prochains jours, pour le plus grand bien des populations de la région de Bougara qui bénéficieront désormais d’apports réguliers en eau potable.

Soudeur polyvalent, le métier incontournable à Alieco

Soudeur polyvalent, le métier incontournable à Alieco

Quasiment tous les équipements produits à Alieco ont un lien en commun: la soudure, cette technique qui permet d’assembler différentes pièces métalliques pour n’en faire qu’une seule, grâce à un processus de fusion répondant à des normes et des techniques particulières.

Ainsi, nous retrouvons différents métiers dans la soudure: soudeur à l’arc, soudeur à l’arc et TIG, soudeur semi-automatique, soudeur à l’arc semi-automatique, soudeur TIG MIG alu inox, soudeur TIG, soudeur TIG tôlier, soudeur tuyauteur, soudeur monteur.

Potence de soudage TIG

Alieco compte parmi ses compétences en matière de soudage, presque toutes ces catégories. Un soudeur à Alieco manie aussi bien la soudure à l’arc, les TIG (Tungsten inert Gas) présents sur les potence de soudage et la soudure MIG-MAG en semi-automatique ( ou encore GMAW selon les normes américaines, est un procédé de soudage semi-automatique. La fusion des métaux est obtenue par l’énergie calorifique dégagée par un arc électrique qui éclate dans une atmosphère de protection entre un fil électrode fusible et les pièces à assembler).

S’il est aussi un métier de l’esthétique et de la finition – un cordon de soudure renseigne souvent sur la dextérité de son auteur, même si les soudures sont soumises à un contrôle aux rayons X – il n’en demeure pas moins qu’il reste un métier qui demande une certaine aptitude physique. Le soudeur étant souvent amené à réaliser des travaux dans des conditions qui ne sont pas toujours évidentes: perché en haut d’une charpente ou enfoui dans une conduite ou encore sous une pièce avec un espace de mobilité réduit, le soudeur doit souvent faire preuve d’ingéniosité pour exécuter sa soudure. Il doit aussi veiller au bon fonctionnement de son matériel et surtout à la bonne conservation de ses baguettes de soudage (l’humidité et leur pire ennemi). En milieu ouvert, de l’air frais ou du vent, peut facilement compromettre la qualité d’une soudure.

Sur un plan santé, le métier de soudeur n’est pas de tout repos. En plus des émanations de gaz de combustion, existe le risque de radiation en raison d’un rayonnement UV, nocif pour les yeux et la peau. C’est pour cela, qu’une attention particulière est accordé à la combinaison de protection du soudeur (en sus de la tenue de travail) qui protège pratiquement toutes les parties du corps, la tête et les yeux.

Les soudeurs recrutés par Alieco sont titulaire d’un diplôme (CAP) délivré par les centres de formation professionnelle. En poste, ils sont régulièrement amenés à effectuer des stages de perfectionnement et d’homologation pour des projets ou des chantiers particuliers. Alieco compte actuellement près de 70 soudeurs tous niveaux confondus.

Ces «vieilleries» qui ont fait le bonheur de l’usine de Côte-Rouge !

Ces «vieilleries» qui ont fait le bonheur de l’usine de Côte-Rouge !

Entre 2013 et 2015, un plan de développement a permis à l’unité Alieco, alors filiale du groupe Encc, d’acquérir, dans le cadre d’un prêt bancaire conséquent, une panoplie d’équipements modernes et performants, à même de quadrupler ses capacités de production.

Les derniers investissements qu’a connu l’usine de Côte-Rouge remontent au début des années 80, avec la toute jeune Encc, issue de la restructuration de la Sn-Metal, elle-même héritière de Neyrpic-Afrique.

Le parc productif jusqu’en 2006 – année de l’acquisition par Alieco de l’unique cintreuse de profilés de cet acabit en Afrique – était constitué d’équipements datant de trois périodes: l’époque Neyrpic, la période Sn-Metal et celle de l’UML Côte Rouge, unité de l’Encc.

C’est de ces équipements dont il s’agira dans cet article qui, bien que d’un point de vue comptable ont été plusieurs fois amortis, ils n’en continuent pas moins de générer une valeur ajoutée, même si une partie non négligeable a été réformée soit pour inadéquation avec le modèle de production, soit pour usure avancée. Les équipements anciens qui ont échappé à la réforme, continuent à faire partie du process de production, avec une minutie qui n’a pas déméritée depuis toutes ces années. Certaines machines se sont même offert le luxe de passer en commande numérique.