Une délégation finlandaise visite Alieco

Une délégation finlandaise visite Alieco

C’est le mardi 17 décembre 2019, qu’une délégation de la firme finlandaise Satateräs, a visité les infrastructures de l’unité Alieco Côte Rouge (Encc).

Satateräs est une entreprise finlandaise spécialisée dans la conception et la réalisation d’équipements de levage et de manutention: ponts roulants, grues, potences, portiques.

L’entreprise finlandaise, créée en 1975, sortira ses premiers produits en 1979 et depuis, gagnera en notoriété et en expérience à l’échelle européenne puis mondiale, en devenant une valeur sûre dans le domaine des équipements de lavage et manutention.

La visite prospective d’une délégation de Satateräs, composée de deux responsables de la société, dont M. Juha Paukkunen, directeur général, accompagné du représentant algérien de Satateräs, M. Mourad Mebarki, directeur général de l’entreprise Finalgo.

Accueillis par le Directeur de l’unité Alieco, M. Ali Abid, son staff, ainsi que MM. Hassane Kibboua et Mourad Chikh, respectivement, président du conseil d’administration et directeur général de l’Encc, la délégation a eu à découvrir les activités plurielles d’Alieco dont la partie levage et manutention en visitant les différents ateliers et structures de l’entreprise. Les représentants de Satateräs ont été très attentifs et réceptifs aux explications et exposé fournis par les responsables d’Alieco et de l’Encc.

L’Entv réalise un reportage à Alieco pour le compte de l’UFC

L’Entv réalise un reportage à Alieco pour le compte de l’UFC

C’est le 27 novembre dernier qu’une équipe de l’Entv, accompagnée de représentants du CNTPP, Centre National des Technologies de Prodution plus Propres, s’est déplacée à Alieco pour les besoins d’un tournage au profit de l’émission hebdomadaire de l’UFC, Université de la formation continue, programmée chaque vendredi sur la chaîne terrestre de l’Entv.

Le thème porte sur la protection de l’environnement en milieu industriel et son intégration dans les différents processus de production. A cet égard, Alieco a, de longue date et en étroite collaboration avec le CNTPP, inscrit la donne environnementale dans sa démarche managériale et de gestion de la qualité. Cela permettra, évidemment, de mettre en évidence, la relation de partenariat entre le CNTPP, Alieco et partant l’ENCC, portant sur la réalisation d’études environnementales ainsi que le rôle de l’université dans la recherche et le développement de concepts novateurs de production propre et de réduction de l’impact environnementale dans l’industrie algérienne.

L’équipe de l’Entv et les représentants du CNTPP, accompagnés de membres du staff d’Alieco, on effectué une visite de l’entreprise. Les interviews ont eu lieu au sein des ateliers d’Alieco, après que le Directeur de l’unité, ait donné un aperçu sur l’entreprise, son itinéraire et ses activités.

C’est ensuite au tour des différents intervenants en matière de gestion de la ressource humaine et de l’environnement de répondre aux questions de la journaliste.

Fahima Messaoudi, en charge de la formation, insistera sur la relation de l’entreprise avec le monde universitaire et la prise en charge des doléances de nombreux étudiants dans le cadre de leur projet de fin d’études. Monsieur Samir Benmebirouk, responsable management qualité, insistera sur la mise en conformité de l’entreprise avec les textes en vigueur en matière d’intégration de la donne environnementale dans le cycle de production. «C’est dans cet esprit, dira-t-il, qu’Alieco a créé le poste de délégué à l’environnement». Il citera également l’implication du CNTPP dans l’élaboration d’un Plan Interne d’Intervention, conformément à la loi n° 04-20 du 25 décembre 2004 relative à la prévention des risques majeurs et à la gestion des catastrophes dans le cadre du développement durable.

Enfin, Mlle Asma Soum, déléguée à l’environnement, reviendra sur l’acquisition par Alieco de certains équipements, notamment ceux relatifs aux traitements de surfaces, assurant une réduction des effets polluants, s’agissant notamment de peintures et de produits abrasifs.

Autres paramètres, l’intégration du recyclage des produits ferreux dans le process de production, l’évacuation des déchets de différents types et la récupération des huiles usagées et des produits corrosifs.

Les ingénieurs du CNTTP, insisteront pour leur part, sur l’importance de la donne environnementale dans tout processus de production de biens d’équipements et de services et surtout sur la sensibilisation des travailleurs autour de cette question fondamentale à l’ère du réchauffement climatique, de la menace et du risque de rupture des équilibres écosystémiques de par le monde.

En un mot, aujourd’hui, il faut arrêter de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Et chaque petit geste qui réduit ou préserve de la pollution est soit une branche, soit même une branchette que l’on préserve de ce grand arbre prénommé humanité.

Une délégation de l’ONA en visite à Alieco

Une délégation de l’ONA en visite à Alieco

Une délégation de l’Office National de l’Assainissement, ONA, composée de huit ingénieurs a visité l’unité Alieco, ce mercredi 18 septembre 2019, afin de s’enquérir de nos capacités de production.

Intéressés par les stations d’épuration des eaux, nos visiteurs ont été particulièrement attentifs aux explications donnés par les cadres d’Alieco, en particulier lors de la visite des ateliers, où nos hôtes ont constaté de visu l’importance des moyens mis en œuvre par l’ENCC.

Nos visiteurs ont pu apprécier l’état d’avancement en matière de chaudronnerie, du projet de la seconde drague et de son bateau de service, actuellement en cours de fabrication, mais également un exemplaire d’une station d’épuration dont le prototype, réalisé dans les ateliers d’Alieco, est désormais opérationnel dans la commune de Bougara.

Alieco qui a déjà eu par le passé, l’occasion de réaliser des stations d’épuration des eaux usées ainsi que des stations de dessalement d’eau de mer est en mesure, aujourd’hui, au vu de ses nouvelles dotations en équipements hautement technologiques, de réaliser et dans des délais raisonnables tout type d’équipement ou de système en relation avec le secteur de l’eau et du traitement des eaux.

D’autres rencontres avec les représentants de l’Ona seront programmées dans les semaines à venir. Ce sont là les prémices certaines d’un partenariat souhaitable et profitable aux deux parties. Nous y reviendrons.

L’activité EID en hausse

L’activité EID en hausse

Les équipements industriels divers, EID, un segment d’activité important dans les carnet de commande et plan de charge d’Alieco.
C’est pratiquement les entreprises Cosider et Sim qui mobilisent le plus de moyens au niveau de l’unité de Côte Rouge avec, notamment pour Cosider, la réalisation des travaux charpente métallique des gares destinés aux projets : de la nouvelle ligne ferroviaire à voie unique boughzoul-m’sila, tronçon boutisayeh-boughzoul à savoir :
Gares voyageurs et hall de maintenance à boughzoul : fourniture, fabrication et pose de la couverture et bardage en panneaux sandwich et de l’ossature en charpente métallique.

  • Poids gare : 460 000kg
  • Poids hall : 400 000kg
    Il y a aussi les gares voyageurs Boutisayeh et Birine :
  • Poids 21 000 kg
  • Fourniture, montage de la couverture (toiture auto portante).
  • Fabrication, montage et pose de l’ossature en charpente métallique (tubulaire).
  • Fourniture et montage de la toiture et pose ossature métallique du bloc central du bâtiment de la gare de Ain lahdjel. Poids 21000 kg.

Quant à l’entrprise SIM, spécialisée dans l’agro-alimentaire, il s’agit de la Fourniture, fabrication, transport et montage de 21 bacs de stockage d’huile destinés au projet de l’unité de trituration des grains oléagineuses dans la wilaya d’Oran :

  • Réservoirs à toit fixe de capacité de 250 m³ et 2400 m³ en acier noir.
  • Réservoirs à toit fixe de capacité entre 30 m³ et 120 m³ en acier inoxydable.

D’autres projets, de moindre volume sont également en cours de fabrication au sein des ateliers d’Alieco qui dispose d’une capacité de production de 5015 t/an.