Santé et sécurité, enjeu d’entreprise crucial

Santé et sécurité, enjeu d’entreprise crucial

Qualité de vie, conditions de travail et environnement propice à l’épanouissement professionnel, mais par dessus tout, la préservation de la vie et la diminution des risques d’accident, telles sont les missions et les objectifs de toute équipe HSE au sein de l’entreprise. A Alieco, l’équipe en charge de ce volet-ci de la vie entrepreunariale, a mis la barre haute. En point de mire, le «zéro accident».

Alieco a, certes, abandonné momentanément ses certifications ISO et Ohsas, mais pas pour autant ses réflexes de qualité et de sécurité. Sur ce dernier point, une véritable stratégie d’endiguement des risques d’accident est mise en place et s’est traduite dans les faits par le renforcement de l’équipe en charge de l’HSE, actuellement composée d’un responsable de structure et de trois superviseurs, entre techniciens et ingénieurs, dans les domaines de la sécurité et de l’environnement.

Une équipe qui ne passe pas inaperçue au sein d’Alieco. Avec leurs gilets verts fluorescents, ils parcourent les ateliers en quête de la moindre faille de sécurité et de la situation, peut-être la plus banale en apparence, pouvant constituer un risque potentiel pour la santé des travailleurs.

Actions de sensibilisation, interventions didactiques et mesures d’autorité, l’équipe HSE d’Alieco ne ménage aucun effort pour garantir un maximum de conditions assurant un maximum de bien-être et de sécurité.

Une entreprise maltaise à Alieco

Une entreprise maltaise à Alieco

Alieco a reçu la visite d’une délégation représentant une entreprise en plein essor, Medelec, implantée sur l’Archipel du plus petit Etat européen, la République de Malte.

Medelec, créée en 1977, est une entreprise spécialisée dans les équipements de distribution électrique, en particulier les sous-stations mobiles ou compactes d’approvisionnement énergétique, les appareillages de connexion 12 Kv et 33 Kv, les solutions de protection et de commande, les commutateurs de transfert automatique, ainsi que des services d’ingénieurie.

Réception dans le bureau du directeur d’unité.

La délégation, composée de messieurs Jérôme Spiteri, attaché commercial à l’ambassade de Malte et Joseph M. Bezzina, ACCA CPA, Finance Manager . a été reçue par le P-dg de l’Encc et son staff, et s’est longuement entretenue sur les possibilités pour les deux parties d’interagir sur le terrain de la coopération et des opportunités de marché. Cette démarche s’inscrit dans les perspectives développées entre l’Algérie et Malte, voilà plus d’un an. Un souhait exprimé par le ministre maltais des Affaires étrangères, Carmelo Abela, en marge des travaux de la 14ème conférence des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 en Méditerranée occidentale, tenue à Alger, en janvier 2018.

La délégation s’est rendue à l’unité Cr-Metal à Blida, puis à l’unité Alieco Côte rouge, à Alger. Une visite des ateliers a permis aux deux hôtes de l’Encc, d’apprécier l’étendue des domaines d’activités de l’unité de côte rouge, et partant de l’Encc.

Les deux parties ont pris acte de leur volonté réciproque de fructifier leur relations et s’achemineraient, selon toute vraisemblance, vers la signature d’un protocole d’accord, dans les mois à venir.

Les explications de M. Gourmit, directeur d’unité.
Traduction en anglais des échanges assurée avec brio par Yasmine,
de la cellule communication de l’Encc.
Visite des infrastructures d’Alieco.
M. Jérôme Spiteri, attaché commercial à l’ambassade de Malte
M. Joseph M. Bezzina, ACCA CPA, Finance Manager

Le Wali de Blida inaugure la station monobloc

Le Wali de Blida inaugure la station monobloc

C’est hier, mardi 28 mai, que le wali de Blida, Youcef Chorfi, a inauguré la station monobloc de traitement des eaux superficielles, implanté dans le périmètre du barrage de l’oued Hamouda, dans la commune de Bougara.

C’est sous un soleil de plomb que les officiels locaux, chef de daïra et les présidents des Apc de Bougara et d’Ouled Slama, ainsi que les représentants de l’Anbt et d’Alieco, accueille le wali sur le site de la première station monobloc entièrement fabriquée en Algérie.

Pour rappel, la station monobloc de traitement des eaux superficielles est conçue selon un procédé modulaire, cette station peut, être soit fixe sur site, soit itinérante. Facilement démontable et transportable, elle convient pour les petites agglomérations, les campements a proximité d’eaux superficielles. D’une capacité de traitement de 180 m3/heure pour un volume global qui dépasse les 4000 m3/jour, la station monobloc fonctionne selon le double principe de la filtration physique et chimique, à travers 6 étapes: oxydation, coagulation, floculation, décantation, filtration sur sable et chloration.

La présentation du projet ne dura pas longtemps, vu que le wali a déjà effectué une visite d’inspection en date du 18 décembre 2018. La préoccupation de l’heure était quand la station pourra-t-elle alimenter en eau potable, les deux localités, Bougara et Ouled Slama ?

A l’issue de cet échange heureux, le wali a procédé à la mise en marche de la station par l’ouverture de la vanne d’arrivée de l’eau du barrage et l’activation du tableau de commande électrique et, avant de prendre congé, il a souhaité que la station soit le plus rapidement opérationnelle afin de suppléer au manque d’eau potable pour les deux communes de la région.

Cela dépendra des travaux de raccordement au réseau AEP en cours et à leur finalisation, mais aussi au branchement électrique pour l’alimentation des moteurs et pompes, organes sans lesquelles la station serait une coquille vide. A ce propos, le wali de Blida a pris une décision sans ambages, de financement par le wilaya via le budget de la commune de Bougara, du raccordement de la station monobloc au réseau électrique pour un montant de 3 millions DA. Actuellement, la station est alimentée par un groupe électrogène.

Mission accomplie, en tout cas, pour Alieco.

Circoncision des enfants de travailleurs

Circoncision des enfants de travailleurs

Cette année, une dizaine d’enfants de travailleurs de l’unité Alieco seront concernés par le rituel de la circoncision qu’honore chaque année Alieco, à l’occasion du mois sacré du Ramadhan.

C’est sur l’initiative des membres du CP relevant de l’unité de Côte-rouge, que des tenues d’apparat, composées du traditionnel tarbouche (ou fez), des babouches, de la chemise en dentelle, du gilet brodé et de seroual testifa, ont été offert aux parents lors d’une petite rencontre informelle entre les heureux papas, les délégués du personnel (membres du CP), des cadres dirigeants ainsi que le directeur de l’unité.

Les délégués du personnel n’ont pas manqué de rappeler que l’opération de circoncision est une tradition ancrée à Alieco depuis de nombreuses années en faveur des enfants des travailleurs.

Tarbouche et babouches !

Sur le plan médicale, l’opération est prise en charge par un chirurgien assermenté et dans des conditions conformes aux normes de santé, édictées par le ministère de la santé publique.

Dans son allocution, M. Gormit, Directeur de l’unité, a insisté sur l’aspect convivial surtout de cette opération. Il a rappelé qu’ «Alieco en plus d’être une entreprise est aussi une grande famille où l’entraide et la solidarité ont toujours été des valeurs portées haut par notre communauté. C’est toujours un honneur pour la direction d’Alieco d’apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, à la réussite d’un tel événement».